Comment soutenir son partenaire souffrant d'anxiété ?

11/7/2022
entraide santé mentale
Paul
·

Les troubles anxieux sont extrêmement courants et touchent des millions de personnes dans le monde. Vivre avec une anxiété constante peut provoquer une détresse importante et entraver sérieusement la capacité d'une personne à mener une vie saine et fonctionnelle.

Cependant, il n'y a pas de symptômes physiques visibles évidents d'un trouble anxieux. Souvent, ces troubles ne sont donc pas bien compris. En effet, il peut être difficile pour l’entourage de comprendre ce qui se passe dans la tête d'une personne souffrant d'un trouble anxieux généralisé (TAG), d'anxiété sociale ou d'une phobie spécifique.

Si votre partenaire amoureux vit avec un trouble anxieux, il peut être difficile de savoir comment l'aider. Mais le soutien d'un être cher peut faire toute la différence pour aider cette personne à gérer et à surmonter ses symptômes. Voici quelques façons de soutenir un partenaire souffrant d'anxiété.

Demandez-lui comment vous pouvez l’aider

Cela peut sembler évident, mais parler ouvertement de l'anxiété n'est pas facile pour certains. Ainsi, l'idée de demander simplement à quelqu'un comment vous pouvez le soutenir ne vient pas toujours à l'esprit.

Malgré tout, votre partenaire connaît mieux que quiconque son état de santé, et lui demander comment vous pouvez lui faciliter la tâche est la première chose à faire. Peut-être votre partenaire a-t-il besoin d'un peu de temps pour réfléchir de temps en temps, ou peut-être est-ce tout le contraire et a-t-il besoin de votre compagnie lorsqu'il se sent anxieux.

Il peut être utile de parler de ses inquiétudes, de lui remonter le moral par le biais d'une activité amusante, ou encore de trouver la meilleure façon de l'aider dans certaines situations.

Ne supposez pas que vous savez ce qui est le mieux pour gérer l'anxiété de votre partenaire. Et n'essayez pas de le guérir vous-même. Demandez-lui ce qui fonctionne pour lui et suivez-le, même si vous pensez que cela ne vous aiderait pas.

N'ignorez pas ses sentiments

Les troubles anxieux peuvent être difficiles à comprendre d'un point de vue extérieur. Vous pouvez trouver déroutant, voire frustrant, que votre partenaire soit anxieux et s'énerve pour des choses que vous trouvez parfaitement normales. C'est une expérience courante pour les partenaires qui vivent avec une personne souffrant d'une phobie ou d'un trouble tel que l'anxiété sociale.

Cependant, dire à votre partenaire qu'il est irrationnel et qu'il n'y a pas lieu de s'inquiéter est probablement la chose la moins utile que vous puissiez faire. Il ne sait probablement que trop bien que ses craintes sont déraisonnables, mais cela ne les rend pas moins réelles sur le moment.

La peur est une réponse instinctive. Elle prend le pas sur toute raison consciente et vous donne l'impression que votre vie est en danger. Vous vous souvenez peut-être d'un moment où vous vous êtes senti si inquiet que vous ne pouviez plus penser correctement, votre cœur s'emballait et vous auriez fait n'importe quoi pour échapper à la situation. À ce moment-là, le fait d'entendre quelqu'un vous dire "tu réagis de façon excessive" ou "reprends-toi" vous aurait-il aidé ?

Les inquiétudes de votre partenaire peuvent sembler étranges ou difficiles à comprendre, mais elles sont bien réelles pour lui. En l'acceptant et en faisant un effort de compréhension, vous aiderez votre partenaire à se sentir entendu et soutenu.

Créez un environnement sûr

Les troubles de l'anxiété peuvent provoquer chez une personne un sentiment de grande tension la plupart du temps. Elle peut être nerveuse, sur les nerfs et avoir tendance à se laisser déborder. Si vous vivez avec votre partenaire, vous pouvez l'aider en transformant votre maison en un espace sûr où il sait qu'il peut se détendre.

Cela peut signifier que vous devez garder votre maison en ordre, sans bruit ni désordre, ou que vous ne devez pas recevoir de grands groupes d'amis sans l’avertir au préalable. Vous pouvez également désigner une pièce ou un endroit où votre partenaire peut se rendre sans être dérangé.

Il existe de nombreuses façons pour faire de votre maison un environnement plus calme et plus relaxant. Essayez ceci :

  • Acheter des plantes d'intérieur dont les bénéfices sont prouvés qu'elles contribuent à réduire l'anxiété.
  • Utiliser des bougies, de l'encens ou d'autres types d'aromathérapie pour créer une ambiance relaxante.
  • Accrocher des photos de la nature dans la maison.
  • Garder les choses en ordre, car le désordre ne fait qu’empirer le stress.

Encouragez-le à continuer à vivre

L'anxiété peut donner envie aux gens de se mettre en boule et d'ignorer le monde. Éviter ses soucis et s’enfermer ainsi peut donner un sentiment de sécurité à court terme, mais cela n’aide pas à surmonter l'anxiété et, avec le temps, la confiance en soi diminue.

Si votre partenaire a tendance à s’isoler, il est important de lui laisser un peu d'espace. Mais il est tout aussi important de le mettre au défi de continuer à vivre une vie amusante et pleine de sens autant que possible.

Sortir et profiter du monde est un excellent remède contre l'anxiété et permet à votre partenaire de passer du temps loin de ses pensées anxieuses. Vous devrez peut-être faire des ajustements en fonction de la façon dont l'anxiété de votre partenaire se manifeste - par exemple, si vous aimez tous les deux le plein air mais que votre partenaire trouve les foules stressantes, vous pourriez commencer à vous promener tôt le matin pour éviter de croiser d’autres personnes.

L'anxiété peut vous priver de toute joie de vivre - montrez à votre partenaire qu’il peut encore la retrouver.

Ne le laissez pas éviter les situations stressantes

On pourrait penser qu'aider les personnes souffrant d'anxiété est de les aider à éviter les situations qu'elles trouvent stressantes. Cela peut être utile dans une certaine mesure, mais n'oubliez pas que les peurs causées par les troubles anxieux sont, par définition, exagérées ou excessives. Éviter les choses sur la base de croyances irrationnelles n'est pas une bonne façon de vivre. C’est se limiter essentiellement pour des raisons qui ne tiennent pas la route.

Éviter ses peurs c’est aussi les entretenir. Disons par exemple que votre partenaire a peur des grands groupes de personnes parce qu'il/elle pense qu'il/elle est maladroit(e) et inintéressant(e). Si votre partenaire évite toujours chaque réunion sociale, cette croyance reste incontestée.

Mais si votre partenaire trouvait le courage d'aller à cette fête ou à cette réunion après le travail, il constaterait probablement que personne ne le considère comme particulièrement gênant - et même si c’était le cas, ce ne serait pas aussi grave qu’il le pense.

Affronter ses peurs est le moyen le plus puissant de prouver qu'elles sont fausses. C'est en fait le cœur de la thérapie d'exposition, l'une des formes les plus efficaces de traitement des troubles anxieux comme les phobies et l'anxiété sociale.

Ne forcez pas votre partenaire à faire quelque chose qui ne lui convient pas. Travaillez avec lui, plutôt que de lui dire ce qu'il doit faire, et encouragez-le doucement à expérimenter les situations de la vie qu'il pense être incapable d'affronter.

Fixez des limites claires

Vivre avec une personne souffrant d'un problème de santé mentale à long terme peut être éprouvant. Il est important que vous continuiez à vivre votre propre vie tout en lui apportant votre soutien.

Votre partenaire peut se sentir coupable du soutien que vous lui apportez et se considérer comme un fardeau pour vous. En vivant votre propre vie indépendante, vous lui montrez que ce n'est pas le cas. 

Il est également bon de fixer des limites claires quant au soutien que vous pouvez apporter. Vous pourriez par exemple être heureux de vous retrouver ou de parler au téléphone le soir, mais pas pendant les heures de travail. Peut-être souhaitez-vous fixer certains jours/heures dans la semaine où vous pouvez vous concentrer sur vous-même pendant un petit moment.

N'oubliez pas que vous n'êtes pas un thérapeute. Personne ne doit s'attendre à ce que vous assumiez l'entière responsabilité de la gestion de sa santé mentale. Assurez-vous que votre partenaire connaît ces limites à l'avance ; cela l'aidera à comprendre quand il peut compter sur vous et quand il doit chercher du soutien ailleurs.

Encouragez-le à obtenir de l'aide

Enfin, et surtout, vous pouvez jouer un rôle important en encourageant votre partenaire à demander une aide thérapeutique. Vous pouvez d'ailleurs consulter notre article sur comment choisir son psychologue pour vous aider dans votre démarche.

L'anxiété et ses symptômes ne disparaissent pas seuls du jour au lendemain. Le fait d'aider votre partenaire à surmonter ses symptômes peut faire une grande différence, mais souvent, le seul moyen d'aller vraiment mieux est de consulter un médecin ou un psychologue. Il existe un large éventail de traitements contre l'anxiété, dont la plupart se sont avérés efficaces. Il n'y a donc aucune raison de continuer à vivre avec une anxiété paralysante alors qu’il est possible de se faire aider.

Se voir prescrire un traitement peut être intimidant : certaines personnes considèrent que cela revient à admettre qu'elles ne peuvent pas s'en sortir seules, ou que c'est un signe de faiblesse. D'autres peuvent avoir peur du jugement d'autrui si on leur diagnostique un trouble.

Vous pouvez essayer de contester gentiment ce genre d'attitudes. Vous n'hésiteriez pas à aller chez le médecin si vous aviez un problème de santé physique quelconque, alors pourquoi devrait-il en être autrement pour la santé mentale ? Il peut également être très utile d'assister aux rendez-vous avec votre partenaire si cela le met plus à l'aise.

Si votre partenaire prend la décision courageuse de se faire aider, accompagnez-le sur le chemin de la guérison. Renseignez-vous sur son état et aidez-le à appliquer ce qu'il apprend en thérapie dans sa vie quotidienne. Tenez-le responsable et veillez à ce qu'il fasse le nécessaire pour commencer à se sentir mieux.

Prenez soin de vous

Il n'est pas facile de voir une personne à laquelle vous tenez profondément saisie par la peur et l'inquiétude. Vous vous sentez peut-être impuissant à soutenir votre partenaire dans son anxiété, mais le fait de vous avoir à ses côtés, de comprendre ce qu’il traverse et de l'aider à se sentir en sécurité lui enlèvera une grande partie du fardeau qui pèse sur ses épaules.

N'essayez pas d'être le thérapeute de votre partenaire ou de le traiter comme un patient. Vous pouvez toujours compter sur son amour et son soutien, tout comme il compte sur le vôtre. Vous pouvez toujours vous tourner vers vos autres amis et votre famille pour vous aider, et lorsque votre partenaire est prêt, demandez l'aide d'un professionnel pour apprendre la meilleure façon de surmonter sa maladie. Pour aller plus loin, vous pouvez consulter notre guide sur les traitements disponibles pour soulager l'anxiété, vous y trouverez peut-être des idées à communiquer à votre partenaire !