Quels sont les symptômes des troubles anxieux (ou anxiété grave) ?

2/6/2022
entraide santé mentale
Paul
·

Se sentir nerveux de temps en temps est tout à fait normal. Cependant certaines personnes présentent des symptômes d'anxiété grave et ont tendance à se sentir anxieuses plus souvent que la moyenne. Elles doivent lutter régulièrement contre la manifestation de symptômes préoccupants et envahissants. C’est ce qu’on appelle les troubles anxieux, ou anxiété grave. Il est possible d'obtenir un diagnostic de troubles anxieux par un psychiatre qui doit aboutir à une prise en charge médicamenteuse ou à travers une psychothérapie.

Quand est-ce que l’anxiété devient un trouble anxieux ?

Lorsque votre niveau d’anxiété est si important qu'il affecte votre forme générale et votre capacité à mener votre vie quotidienne, il est diagnostiqué comme un trouble anxieux. Le diagnostic se base sur plusieurs critères qui seront détaillés plus bas.

Il existe plusieurs types de troubles anxieux, tous avec des symptômes spécifiques et qui se déclenchent face à des événements différentes. Leurs causes sont variables et détaillées dans un article annexe.

Peu importe le trouble anxieux dont vous souffrez, l’impact de votre anxiété sur votre quotidien est nettement plus élevé que celui d'une personne qui ne souffre pas d’un trouble anxieux mais qui peut également ressentir de l’anxiété de temps à autre sans que celle-ci ne vienne détériorer en profondeur sa qualité de vie.

Les réactions physiologiques et psychologiques causées par les troubles anxieux ont la caractéristique d’être disproportionnées par rapport au niveau réel de danger vécu par le patient qui en souffre.

Par exemple, nombreux sont les gens qui ont peur des araignées mais un patient souffrant d'une phobie réelle des araignées (arachnophobie) sera tellement angoissée par la possibilité de rencontrer la petite bête qu'elle pourra refuser d'entrer dans des endroits où elle en a déjà vu une.

Ainsi, comprendre les différents symptômes des troubles anxieux peut vous aider à savoir si vous êtes concerné.e et par la suite, à déterminer de quel trouble anxieux il s’agit afin de mettre en place par la suite un traitement adapté.

Quels sont les symptômes communs à tous les troubles anxieux ?

Malgré des spécificités pour chacun des troubles anxieux, il existe des symptômes similaires et communs à tous.

Les symptômes psychiques de l'anxiété grave

  • Inquiétude pouvant aller jusqu’à la détresse psychologique : le symptôme le plus courant de tous les troubles anxieux est le sentiment intense de nervosité, de peur ou d'inquiétude. Selon le trouble, cette détresse peut être causée par différentes raisons. Souvent, cette peur est irrationnellement disproportionnée par rapport à la gravité réelle de la situation.
  • Pensées négatives : le sentiment d'inquiétude est souvent accompagné de pensées négatives. Il peut s'agir de prédictions catastrophiques, de préoccupations liées aux regards des autres ou de scénarios pessimistes imaginés dans le futur. Souvent, ces pensées deviennent incontrôlables et apparaissent automatiquement et de manière régulière.
  • Perte de concentration : les troubles anxieux ont tendance à focaliser votre esprit sur vos pensées négatives, il devient donc compliqué de rester concentré et vous pouvez avoir la sensation d’avoir le cerveau embrumé.
  • Sensation de tension ou d'agitation : l'anxiété grave peut également vous plonger dans un état de tension nerveuse constante. Votre corps et votre esprit sont à l’affût, restent attentifs aux moindres dangers potentiels qui vous entourent. Se relaxer et se vider la tête devient presque impossible et il arrive souvent que votre sommeil soit également impacté en allant parfois jusqu'à provoquer des insomnies.
  • Fatigue psychique : l'anxiété grave peut provoquer des variations importantes du niveau d'hormones dans votre corps. Ce phénomène peut entraîner de fortes baisses d'énergie au cours de la journée. Quelle que soit la durée de votre nuit, vous vous sentez fatigué.e au réveil. Vous pouvez vous sentir sans motivation, lasse, irritable et avoir du mal à sortir du lit, même si vous avez eu une nuit complète de repos.

Les symptômes physiques de l'anxiété grave

  • Transpiration
  • Respiration lourde et rapide
  • Rougissement
  • Bouche sèche
  • Tremblements
  • Nausées (pouvant entrainer une perte de poids)
  • Battements cardiaques rapides
  • Fatigue physique ou un manque d'énergie
  • Vertiges

Les autres symptômes des troubles anxieux

En plus d’avoir un impact sur notre forme et notre façon de penser et de nous sentir (physiquement et mentalement), l'anxiété peut également modifier notre façon d'agir.

Par crainte de devoir vivre certaines situations, l’anxiété peut vous amener à finalement les éviter. Nombreuses sont les personnes souffrant de troubles anxieux qui se privent de certaines expériences par peur de déclencher leurs symptômes, s’imposant ainsi des restrictions handicapantes dans leur vie.

Par exemple, une personne souffrant d'agoraphobie peut être amenée à se rendre au travail à pied plutôt qu'en transports en commun, même si cela prend plus de temps. Une personne souffrant d'un trouble de stress post-traumatique (TSPT) peut être amenée à changer totalement de travail, d'habitudes sociales ou même de domicile si cela implique d'éviter les lieux qui déclenchent des pensées liées à son traumatisme.

L'anxiété peut également nous amener à devenir plus vulnérable et moins confiant, notamment dans les situations que nous trouvons difficiles. Par exemple, une personne souffrant d'anxiété sociale est susceptible de se replier sur elle-même et de ne plus chercher à s’intégrer lors de quelconques événements, la privant ainsi du plaisir de passer du temps avec d'autres personnes.

Quels sont les principaux signes et symptômes spécifiques à chacun des troubles anxieux ?

Chaque trouble anxieux est différent et connaît ses spécificités. Ainsi, les situations qui pourraient potentiellement déclencher de l’anxiété ne sont pas les mêmes pour tous les types de troubles et des symptômes spécifiques peuvent parfois apparaître.

Vous trouverez ci-dessous une liste des troubles anxieux les plus courants et des principaux symptômes qui les caractérisent.

Le trouble anxieux généralisé (TAG)

Définition de l'anxiété généralisée (TAG)

Le trouble anxieux généralisé est l'un des types de troubles anxieux les plus courants. Il se caractérise par une inquiétude récurrente et incontrôlable.

Contrairement à d'autres troubles, le stress n’est pas déclenché par une situation précise. Au contraire, les patients atteints d'anxiété généralisée peuvent s'inquiéter de toutes sortes de situations et sujets différents, souvent de manière disproportionnée et irrationnelle.


Principaux symptômes de l'anxiété généralisée (TAG)

D'après le manuel MSD, les symptômes du TAG sont :

  • Inquiétudes irrationnelles et disproportionnées
  • Pensées négatives régulières liés à différents aspects de la vie
  • Tension nerveuse persistante
  • Irritabilité
  • Sentiment d'effroi difficile à définir ou à cerner
  • Difficultés de concentration
  • Crainte de voir ses inquiétudes devenir incontrôlables ou inguérissables

Le trouble panique

Définition du trouble panique

Le trouble panique est un état dans lequel vous souffrez d'attaques de panique récurrentes. Une attaque de panique est une montée soudaine d'anxiété sévère, invalidante et souvent décrite comme étant si intense qu'elle ressemble à une crise cardiaque.

Symptômes des attaques de panique

D'après le manuel MSD, les symptômes des attaques de panique et du trouble panique sont :

  • Sentiment de danger imminent
  • Peur de perdre le contrôle ou de mourir
  • Rythme cardiaque rapide
  • Sueurs
  • Tremblements
  • Essoufflement
  • Sensation de gorge qui se serre
  • Frissons
  • Nausées
  • Crampes abdominales
  • Douleurs dans la poitrine
  • Vertige
  • Sensation d'irréel (déréalisation) ou de détachement de son propre corps (dépersonnalisation)

Caractéristiques du trouble panique

En plus de provoquer des attaques de panique régulières, le trouble panique amène également le patient à ressentir de l’anxiété par anticipation en prévision de la prochaine crise. Cela peut conduire à se sentir constamment anxieux et tendu, ce qui rend malheureusement les attaques de panique beaucoup plus probables.

Le trouble panique peut vous amener à devenir hypervigilant, à faire attention aux moindres sensations et changements de votre corps, en pensant sans cesse qu'ils pourraient annoncer le début d'une nouvelle crise de panique.

Aussi, vous pouvez commencer à craindre ses situations de détresse psychologique intense dans des contextes du quotidien, comme par exemple, l'augmentation de votre rythme cardiaque lorsque vous faîtes une activité physique ou la sensation d’avoir la gorge oppressée parce que vous portez une cravate.

Le trouble panique amène les patients à éviter les situations dans lesquelles elles ont déjà vécu une attaque de panique.

L’agoraphobie

Définition de l’agoraphobie

L'agoraphobie est la peur de se trouver dans des situations où il n'y a pas de moyen facile de s'échapper. On pense souvent qu'il s'agit exclusivement d'une peur qui prend sa source dans les espaces ouverts ou une peur de la foule, ce qui fait partie des situations caractérisant la maladie mais les situations que les personnes souffrant d'agoraphobie craignent sont plus larges et plus complexes.

Ces situations peuvent inclure :

  • les grandes foules;
  • les lieux très fréquentés tels que les centres commerciaux;
  • l'utilisation des transports en commun;
  • les ascenseurs;
  • le fait de quitter son domicile;
  • des situations où il n’est pas simple de fuir facilement (assister à une réunion, manger dans un restaurant, accueillir des personnes chez soi, etc.).

Symptômes de l’agoraphobie

D'après le manuel MSD, les symptômes de l'agoraphobie sont :

  • Palpitations cardiaques ou accélération du rythme cardiaque (tachycardie)
  • Des vertiges
  • Des maux de ventre (nausées, vomissements, douleurs à l'estomac)
  • Une douleur thoracique pouvant faire craindre une crise cardiaque
  • Des tremblements musculaires
  • Peur de faire un malaise
  • Difficultés respiratoires

Caractéristiques de l’agoraphobie

L'agoraphobie est souvent étroitement liée au trouble panique, les deux pathologies se manifestent souvent ensemble.

Une fois qu'une personne a subi une attaque de panique dans un lieu public, elle peut avoir peur de revivre cette expérience et d'être incapable d’en échapper. Cette peur constitue la base de l'agoraphobie.

L'anxiété sociale

Définition de l’anxiété sociale

Le trouble de l'anxiété sociale, ou phobie sociale, est une peur intense des situations sociales. Les personnes atteintes de ce trouble peuvent craindre de nombreux types de situations impliquant d'autres personnes ou d'atteindre une performance donnée, notamment :

  • parler devant de grands groupes de personnes;
  • parler à des inconnus;
  • assister à des fêtes ou à de grands rassemblements sociaux;
  • parler à des personnes en supériorité hiérarchique;
  • se ridiculiser en public;
  • être perçu comme maladroit ou mal à l'aise.

Symptômes de l’anxiété sociale

D'après le manuel MSD, les symptômes de la phobie sociale sont :

  • Palpitations cardiaques
  • Accélération du rythme cardiaque (tachycardie)
  • Douleurs musculaires
  • Maux de ventre (nausées, vomissement, diarrhée, gêne abdominale)
  • Tremblements musculaires
  • Transpiration abondante
  • Confusion
  • Rougissement au niveau du visage

Caractéristiques de l’anxiété sociale

La peur d'être jugé ou d’être le centre de toutes les attentions est un symptôme courant de l'anxiété sociale.

Les personnes atteintes de ce trouble ont généralement une confiance en soi fragile et une faible estime de soi, ce qui peut parfois les faire paraître maladroites ou mal à l'aise lorsqu'elles parlent aux autres.

Éviter les intéractions sociales et se montrer introverti et renfermé dans les lieux publics ou en présence d’autres personnes sont des symptômes comportementaux courants de l'anxiété sociale.

Les phobies spécifiques

Définition des phobies spécifiques

Les phobies sont des peurs extrêmes liées à des situations ou à des objets spécifiques.

Les phobies les plus courantes comprennent :

  • Les phobies animales, telles que la peur des araignées, des serpents ou des chiens…
  • Les phobies environnementales, telles que la peur des orages, de l'océan ou des hauteurs…
  • Les phobies du sang, des maladies (hypocondrie) ou des blessures, telles que la peur des aiguilles, des interventions médicales ou de la mort (thanatophobie)

Symptômes des phobies spécifiques

D'après le manuel MSD, les symptômes des troubles phobiques spécifiques sont :

  • Transpiration excessive
  • Tremblements musculaires
  • Frissons
  • Sensation d'étouffer, difficultés respiratoires
  • Peur de faire un malaise
  • Maux de ventre (nausées, vomissements ou gênes abdominales)
  • Bouffées de chaleur

Caractéristiques des phobies spécifiques

Les phobies produisent une peur intense de l'objet ou de la situation phobogène.

Ainsi, la personne phobique n’est souvent plus en mesure de mesurer le réel danger de la situation et devient incapable d’affronter sa peur.

Les phobies engendrent également des stratégies d’évitement de l’objet phobogène, ce qui conduit les personnes à se tenir à l'écart des endroits où elles risquent de le rencontrer. Selon le type de phobie, certaines personnes risquent parfois un isolement social.

Le trouble obsessionnel compulsif (TOC)

Définition du trouble obsessionnel compulsif

Le TOC est un trouble anxieux caractérisé par la survenue de pensées automatiques, involontaires et fréquentes. La personne atteinte sent son esprit envahi sans pouvoir agir dessus. Bien qu’elle sache que les pensées sont irrationnelles, elle n’arrive pas à les contrôler et ces pensées deviennent alors obsessionnelles, entraînant parfois des comportements compulsifs.

Symptômes du trouble obsessionnel compulsif

Le trouble obsessionnel compulsif est caractérisé par deux symptômes principaux :

  1. Les obsessions

Il s'agit de pensées récurrentes qui provoquent une gêne ou une anxiété extrême. Les sujets courants des obsessions sont notamment :

  • La propreté et la peur d’être contaminé.
  • Les craintes liées à la sécurité : savoir si vous avez verrouillé la porte ou éteint la cuisinière en quittant votre maison…
  • Un stress intense lorsque les choses ne sont pas ordonnées d'une certaine manière, par exemple par couleur ou par nombre croissant.
  • Des pensées incontrôlables à propos de situations extrêmes ou violentes, comme s'imaginer sauter d'un grand immeuble ou avoir un accident grave avec votre voiture.
  1. Les compulsions

Il s'agit d'actions répétées de manière inconsciente pour tenter d'atténuer l'anxiété provoquée par les pensées obsessionnelles. Les compulsions peuvent être des actions physiques ou des routines et rituels psychiques. En voici quelques exemples :

  • Se laver fréquemment les mains.
  • Vérifier à plusieurs reprises la porte avant de quitter la maison.
  • Ordonner ses bibelots d’une façon très précise.
  • Répéter silencieusement des mots ou des phrases pour se rassurer.
  • Chercher très souvent à être rassuré par les autres.

Caractéristiques du trouble obsessionnel compulsif

Si la compulsion n’est pas assouvie, les pensées obsessionnelles peuvent provoquer une inquiétude et une détresse extrême avec la crainte de la survenue d'une catastrophe. Cet état peut même amener un patient à se demander si elle n’est pas entrain de devenir folle.

La honte et la culpabilité que vous font ressentir vos symptômes sont un autre trait commun aux TOC. Elles peuvent conduire à une dépression si le TOC n'est pas traité convenablement.

Le syndrome de stress post-traumatique (SSPT)

Définition du syndrome de stress post-traumatique

Le syndrome de stress post-traumatique survient lorsqu'un patient a subi un traumatisme grave tel qu'un accident, un crime violent, de la maltraitance physique ou psychologique ou un harcèlement.

Symptômes du syndrome de stress post-traumatique

Le principal symptôme de ce trouble anxieux consiste à revivre votre traumatisme à travers :

  • Des flashbacks
  • Des cauchemars
  • Des pensées et des images récurrentes du traumatisme dans votre esprit

Des symptômes physiques tels que des douleurs musculaires, une tension nerveuse et des nausées sont également fréquents.

Le SSPT amène souvent les patients à vouloir éviter de se remémorer et de revoir des images douloureuses liées à leur traumatisme. Parfois, elles peuvent tenter de faire taire ces pensées indésirables en évitant les endroits qui leur rappellent trop de souvenirs liés à leur expérience.

L'hyperexcitation est un autre symptôme courant de ce trouble anxieux. Il s'agit de se sentir constamment tendu et sur les nerfs, et d'avoir du mal à gérer ses émotions. Cela peut conduire à des crises de colère et à des difficultés de concentration.

Les patients touchés par le SSPT peuvent avoir des difficultés à s'endormir et souffrir d'insomnies.

L’anxiété de séparation

Définition de l’anxiété de séparation

L'angoisse de séparation est une peur intense d'être séparé de personnes importantes dans votre vie.

Elle est plus fréquente chez les nourrissons et les jeunes enfants qui craignent d'être abandonnés par leurs parents, mais elle peut également se manifester chez les enfants plus âgés et les adultes.

Les symptômes de l’angoisse de séparation

Les symptômes sont :

  • Peur de vous retrouver seul, ou d'être séparé de vos proches ou des personnes qui s'occupent de vous.
  • Craindre que vos proches pourraient subir le pire lorsqu’ils sont loin de vous.
  • Des pensées angoissantes qui entraînent une baisse de moral, des difficultés à dormir et de l’anxiété.

Caractéristiques de l’anxiété de séparation

Si l’anxiété de séparation est plus fréquente chez les enfants car elle est liée à la crainte de la séparation avec leurs parents, il est également possible, qu’à l’inverse, les parents se sentent anxieux lorsqu'ils sont séparés de leurs enfants, ou que des adultes ressentent cette anxiété par rapport à leur conjoint ou à leurs amis proches.

À quel moment faut-il consulter pour votre anxiété ?

Si vous avez l'impression de vous reconnaître parmi l'un de ces troubles anxieux, cela peut être le signe que vous devriez demander l'aide d'un professionnel de la santé mentale.

N'oubliez pas qu’éprouver de l’anxiété de temps à autre est courant, cependant si vous avez la sensation d’angoisser souvent ou de paniquer régulièrement lors de certaines situations au point de les craindre par anticipation, nous vous recommandons de consulter l’avis thérapeutique d’un psychiatre ou d’un psychologue afin de bénéficier du meilleur traitement possible.

Cela vous permettra de mieux comprendre vos symptômes, trouver l’aide appropriée par rapport à votre anxiété et d'éviter de développer des comorbidités comme une dépression par exemple.

FAQ

Quand est-ce que l'anxiété devient pathologique ?

L'état anxieux est considérée comme un trouble pathologique si elle provoque une détresse ou une altération significative de la vie quotidienne d'une personne pendant une période prolongée. Ce trouble est diagnostiqué par un psychiatre en fonction d'une série de critères.

Est-ce que les troubles anxieux sont graves ?

Tous les troubles anxieux peuvent être graves et causer une souffrance importante s'ils ne sont pas traités. Heureusement, les prises en charge mettent en place des traitements efficaces tels que les psychothérapies ou les médicaments (antidépresseurs, anxiolytiques, etc.).