Bienvenue sur le blog de Mosaik, l'application qui t'aide à prendre soin de ta santé mentale 💚

Mieux comprendre les douleurs thoraciques provenant du stress et de l'anxiété

16/11/2022
entraide santé mentale
Paul
·

Vous est-il déjà arrivé de rentrer chez vous après une journée de travail stressante en vous sentant tendu et endolori dans tout le corps, alors que vous n'aviez pas fait d'activité physique intense ? Ou vous êtes-vous déjà retrouvé à lutter pour respirer correctement ?

Le stress et l'anxiété provoque de nombreux symptômes physiques et psychiques. L'un des symptômes physiques les plus courants du stress est la douleur thoracique. Selon la personne et le niveau d’angoisse, la douleur thoracique causée par le stress ou l'anxiété peut être un léger inconfort ou être si intense que l'on a l'impression d'être sur le point de mourir.

Une douleur thoracique peut également être le signe d'une maladie. Alors, comment distinguer une douleur thoracique provoquée par l'anxiété ou le stress d’une autre pathologie ? Comment la prévenir ? Voyons cela de plus près.

À quoi ressemble une douleur thoracique liée au stress ou à l’anxiété ?

Les douleurs thoraciques peuvent se manifester de plusieurs façons différentes. Un stress et une anxiété persistants, et de faible intensité, peuvent entraîner des symptômes tels que :

  • Une sensation d'oppression au niveau de la poitrine ;
  • Un essoufflement ;
  • Des contractions musculaires ;
  • Des douleurs persistantes ;
  • Un engourdissement ;
  • Des sensations de brûlure.

À l'extrémité la plus intense du spectre, l'anxiété peut conduire à des attaques de panique. Il s'agit de poussées d'angoisse soudaines et intenses, dont les symptômes sont les suivants :

  • Sentiments intenses de peur et d'anxiété ;
  • Un sentiment de malheur ou de danger imminent ;
  • Peur de la perte de contrôle ou de la mort ;
  • Fréquence cardiaque rapide ;
  • Transpiration ;
  • Tremblements ou secousses ;
  • Essoufflement ou sensation d’étouffement dans la gorge ;
  • Frissons ;
  • Nausées ;
  • Crampes abdominales ;
  • Sensation de vertige ou de tête légère ;
  • Sentiment d'irréalité ou de détachement ;

La douleur thoracique est un autre symptôme courant d'une attaque de panique. Les personnes ayant subi une attaque de panique la décrivent souvent comme une douleur aiguë, lancinante et parfois très intense.

Crise de panique ou crise cardiaque ?

De nombreuses personnes qui souffrent de stress ou d'anxiété grave pensent que cela peut être le signe d'une crise cardiaque. Le fait de penser que vous êtes en train de faire une crise cardiaque n’aide guère à vous calmer, et peut conduire à un niveau de panique accru, qui à son tour augmente la douleur et les autres symptômes que vous ressentez.

Les crises de panique sont certes désagréables, mais elles sont totalement inoffensives. Les symptômes d'une crise de panique s'atténuent normalement au bout de quelques minutes, vous laissant en état de choc, mais en parfaite santé.

Comment faire la différence entre une crise cardiaque et une crise de panique ? La douleur provoquée par une crise cardiaque prend souvent une forme différente de celle provoquée par la panique.

Les symptômes spécifiques d'une crise cardiaque sont les suivants :

  • Une pression intense sur la poitrine, comme si quelqu'un était assis sur votre poitrine et vous empêchait de respirer.
  • La douleur s'étend à d'autres parties du corps, comme le bras ou la mâchoire (alors que la douleur thoracique due à l'anxiété reste concentrée sur la poitrine).
  • La douleur thoracique s'aggrave avec un effort physique.

S'il vous reste un doute, nous vous suggérerons toujours de consulter votre médecin afin de prendre son avis.

Pourquoi le stress et l'anxiété provoquent-t-ils des douleurs thoraciques ?

L'anxiété provoque une réaction dans le corps appelée la réaction de combat-fuite. Il s'agit d'une réaction biologique destinée à nous préparer à affronter le danger et à protéger notre vie. La réaction de lutte ou de fuite provoque divers changements dans notre corps tels que l'accélération du rythme cardiaque, la libération d'adrénaline pour augmenter l'énergie, une concentration accrue et une respiration plus rapide.

Tous ces changements sont conçus pour nous aider à combattre ou à fuir le danger en augmentant l'énergie de nos muscles et en nous maintenant en alerte. La réaction de lutte ou de fuite est un changement à court terme - nous voyons une menace, nous réagissons, et nous nous calmons une fois que nous sommes à nouveau en sécurité. Si nous parvenons à gérer (ou à fuir) la source de stress, la réaction de lutte ou de fuite se calme et le corps revient à la normale en quelques minutes.

Cependant, dans le monde actuel, où les menaces de mort sont rares, mais où les facteurs de stress de faible à moyenne intensité sont très courants, nous passons d'un souci à l'autre de manière beaucoup plus constante. Lorsque cela se produit, la réaction de lutte ou de fuite a à peine le temps de se calmer qu'elle est à nouveau activée.

Vivre avec notre corps “en mode de survie” en permanence a des effets secondaires sur lui. Les tensions musculaires peuvent persister, et les douleurs dans les membres, les épaules et la poitrine peuvent nous affecter au quotidien. Ceci, combiné àl'augmentation de la fréquence cardiaque provoquée par la réaction de lutte ou de fuite, peut entraîner une gêne, voire une douleur dans la poitrine.

Est-il possible de mourir de peur ?

Vous avez peut-être entendu des expressions telles que "mort de peur" ou "son cœur a fait un bond", et vous vous demandez s'il est vraiment possible de vivre un stress ou une anxiété si intense qu'elle entraîne la mort.

Il est possible de mourir de peur, mais cela est très, très rare. Un choc ou un stress excessif peuvent entraîner ce que les cardiologues appellent un accident cardiaque soudain, qui peut être fatal s'il n'est pas traité immédiatement. Cependant, ces événements ne se produisent que chez les personnes souffrant de complications cardiaques préexistantes. Les chances de subir une frayeur d’une telle gravité sont quasiment nulles.

Comment arrêter les douleurs thoraciques dues au stress et à l'anxiété ?

Apprendre à gérer efficacement son anxiété est le moyen le plus sûr de réduire les douleurs thoraciques qu'elle provoque. Il existe diverses méthodes que vous pouvez utiliser pour atténuer l'anxiété, notamment :

La respiration profonde

L’anxiété provoque des douleurs thoraciques en partie parce que le rythme cardiaque et respiratoire devient très rapide et également à cause des tensions musculaires engendrées. Le fait de ralentir intentionnellement votre respiration peut vous aider à détendre votre corps et votre esprit.

Lorsque vous vous sentez tendu, essayez de prendre cinq minutes de repos et de vous concentrer sur des inspirations et expirations longues et lentes. Les experts disent que six respirations par minute est le rythme idéal - mais cela varie d'une personne à l'autre, alors trouvez un rythme que vous trouvez relaxant. Vous pouvez consulter d'autres exercices de respiration dans notre article dédié au sujet.

Un exercice doux 

La tension musculaire est un autre facteur important de la douleur thoracique chez les personnes anxieuses. Faire de l'activité physique peut détendre vos muscles et vous aider à vous sentir mieux.

Évidemment, si votre cœur bat déjà trop fort, une course intense n'est pas la meilleure idée. Les exercices doux comme la marche, le yoga, les étirements et la natation sont de meilleures alternatives qui sont excellentes pour votre corps.

Pratiquer ce genre d’exercice est également idéal pour éliminer les substances chimiques laissées dans le corps par le stress. Il améliore également votre humeur et est excellent pour votre santé générale. Il vaut donc la peine de rester actif autant que possible.

Limitez la caféine 

Une trop grande quantité de caféine a le même impact sur le corps que le stress, en vous rendant tendu et crispé. Elle interfère également avec la capacité naturelle de votre corps à se reposer et à se détendre. En vous limitant à une ou deux tasses de café par jour, et en optant pour du décaféiné ou des produits à base de plantes après le déjeuner, vous vous assurez que la caféine ne contribue pas à votre stress, et donc à vos douleurs thoraciques.

Prenez soin de vous

Les douleurs thoraciques dues à l'anxiété peuvent être aggravées par un sentiment de mal-être général. Une mauvaise alimentation, un manque de sommeil et une mauvaise hygiène contribuent tous à un sentiment général de mal-être qui peut aggraver la douleur thoracique. Examinez attentivement votre mode de vie et vos habitudes quotidiennes et voyez s'il existe des moyens simples de prendre soin de vous. Vous pourriez être surpris de constater à quel point vous vous sentirez mieux. Vous pouvez consulter notre guide dédié à l'apaisement et le traitement de l'anxiété.

Parlez à quelqu'un

Ce n'est pas pour rien que l'on dit que partager ses pensées, c'est les vider de leur contenu. Garder toutes vos angoisses à l'intérieur ne vous aidera pas à vous sentir mieux. De nombreuses personnes trouvent que le simple fait de parler à d'autres personnes de leurs difficultés et de leurs inquiétudes les aide à se sentir beaucoup mieux.

Vous constaterez probablement que la plupart des personnes à qui vous parlez sont aux prises avec le même genre de problèmes que vous. Savoir que vous n'êtes pas seul et avoir quelqu'un avec qui envisager des solutions à vos maux peut être d'un grand secours.

Quand consulter un médecin ?

Si l'anxiété vous amène à ressentir régulièrement des douleurs thoraciques pendant plusieurs jours, il est préférable de consulter un médecin pour connaître les causes possibles et les mesures à prendre pour les atténuer.

Une douleur thoracique intense peut être le signe d'un problème médical et doit être prise en charge. En cas d'inquiétude, parlez-en toujours à un médecin. Mieux vaut prévenir que guérir ! 

Il n'est pas toujours facile de demander de l'aide, mais si cela signifie ne plus avoir à vivre dans l'inquiétude constante - et avec les douleurs physiques qu'elle entraîne - cela en vaut vraiment la peine.